Description du Brevet de Chasseur à l'arc (BCA) 

(créé par JM. Harmand)

 

Etre titulaire du Brevet de Chasseur à l’Arc, c’est simplement :

  • s’être engagé volontairement dans une démarche d’acquisition de connaissances, notamment sur la nature, l’organisation de la chasse et la pratique de la chasse à l’arc, au-delà des exigences de l’examen du permis de chasser
  • avoir participé personnellement et activement dans une action associative et communicante en faveur de la chasse à l’arc.

Ce Brevet n’a pas d’objectif discriminatoire tel qu’un classement entre des bons chasseurs à l’arc (ceux qui auraient réussi) et des moins bons voire des mauvais (ceux qui auraient échoué ou qui ne le passeront jamais). Le fait de passer avec succès le « BCA » ne prouve rien quant à l’efficacité du chasseur une fois seul au fond des bois ; il ne constitue en rien un diplôme de « Super Chasseur ».

Tel est l’esprit des concepteurs de l’épreuve et des administrateurs de la FFCA qui le mettent en oeuvre.

La liste des titulaires du BCA est disponible en cliquant ici

 Trois épreuves et deux niveaux

Epreuves
Le BCA comporte trois épreuves :

  • 1 théorique de 70 questions (type QCM)
  • 1 épreuve de tir sur cible fixe
  • 1 épreuve de tir sur cible mobile

Résultats
Le BCA comporte deux niveaux de résultat :

  • le niveau « Argent » est atteint lorsque le candidat à répondu correctement à au moins 50% des questions de l’épreuve théorique et à réussi au moins 2/3 de tirs sur la première épreuve de tir sur cible fixe
  • le niveau « Or » est atteint lorsque le candidat a répondu correctement à au moins 80% des questions de l’épreuve théorique, a réussi au moins 2/3 de ses tirs lors de la première épreuve de tir sur cible fixe et a réussi au moins 2/3 de ses tirs lors de la deuxième épreuve de tir sur cible mobile.

Distinctions
Le candidat ayant démontré un niveau de connaissances et une maîtrise du tir du niveau « Argent » recoit une attestation de réussite au BCA ainsi qu’un médaillon (pointe de chasse) de couleur argent.

Le candidat ayant démontré un niveau de connaissances et une maîtrise du tir du niveau « Or » recoit une attestation de réussite au BCA ainsi qu’un médaillon (pointe de chasse) de couleur or.

 

 Epreuve théorique

 Objectifs
Par cette épreuve, le candidat démontre qu’il :

  • dispose de connaissances sur le gibier, les espèces régulables et protégées,
  • dispose de connaissances sur les habitats, les maladies du gibier (notamment celles transmissibles à l’homme), l’organisation de la chasse et les actions en faveur de la nature,dispose de connaissances approfondies sur tout ce qui est spécifique à la chasse à l’arc (réglementation, matériel, techniques de tir et procédés de chasse, recommandations, comportements, zones d’atteinte mortelle, recherche du gibier fléché, éthique au sens d’une codification et d’une limitation volontaires de l’activité au delà les lois et réglements.).

Questions
L’épreuve théorique comporte 70 questions réparties en différents thèmes. Elle est réputée acquise à partir de 50% (35) de bonnes réponses pour le premier niveau et 80% de bonnes réponses (56) pour le second. Elle ne présente pas de question éliminatoire.

Le nombre de questions par thème répond aux objectifs cités ci-dessus : 1/3 de questions généralistes pour 2/3 de spécifiques.

Thèmes généralistes (34% soit environ 24 questions)
Questions destinées à vérifier que le candidat possède un minimum de connaissances sur les espèces chassables, protégées et régulables, les habitats, les zoonoses,…

  • Connaissance du grand gibier (12% soit environ 8 questions)
  • Connaissance du petit gibier (12% soit environ 8 questions)
  • Connaissance des autres espèces (régulables, protégées…) (4% soit environ 3 questions)
  • Connaissance diverses (zoonoses, habitats, recherche du gibier blessé, chiens…) (6% soit environ 4 questions)

Thèmes spécifiques (66% soit environ 46 questions)
Questions plus « pointues » destinées à vérifier que le candidat est bien un « spécialiste » de l’arc et qu’il en a assimilé les grands principes (et les messages) délivrés par les associations.

  • Réglementation spécifique (9% soit environ 6 questions)
  • Archerie (matériel et tir) (21% soit environ 15 questions)
  • Chasse à l’arc (techniques, procédés, comportements…) (36% soit environ 25 questions)

 Epreuve pratique

Objectifs
Par cette épreuve, le candidat démontre qu’il :

  • dispose d’un matériel de chasse correctement réglé,
  • sait tirer avec,
  • connaît bien les zones mortelles, et notamment sait les atteindre sous différents angles.

Tirs
Seul les arcs autorisés par la réglementation sont acceptés pour le passage de l’examen. Les flèches doivent faire le poids réglementaire pour le grand gibier (30 grs) mais sont munies de pointes cible (pour des questions de sécurité et de logistique).

Le comportement du chasseur pendant l’épreuve de tir peut être éliminatoire s’il porte atteinte à la sécurité (sur décision sans appel de l’examinateur).

L’expérience a montré qu’un faible nombre de tirs (3 par exemple) ne permet pas d’évaluer correctement la valeur de l’archer (stress, distances ou conditions inadaptées, …). Cela peut amener à éliminer rapidement un candidat qui possède pourtant les qualités de tireur requises ou alors à faire repasser l’examen plusieurs fois dans la même journée (perte de temps, discrédit de l’épreuve…). C’est pourquoi il est proposé de faire tirer 6 flèches sur la première épreuve et 6 sur la seconde de façon à pouvoir évaluer correctement les qualités du tireur.

Le tir comporte deux épreuves
Première épreuve : uniquement des tirs statiques qui, si le candidat a réussi l’épreuve théorique, donnent la médaille d’argent.
Deuxième épreuve : uniquement du tir mobile qui, si le candidat a réussi l’épreuve théorique, donnent la médaille d’or.

Comptage des points
Épreuve réussie à partir 4 bonnes flèches sur 6 pour le tir fixe comme pour le tir mobile.

Tir sur cibles fixes
6 flèches sur 3 cibles choisies parmi 4 propositions (à raison de 2 flèches par cible):

  • un sanglier ¾ arrière à 16 m
  • un chevreuil travers à 14 m
  • un lièvre plein cul (ou plein face) à 6 m
  • un chevreuil travers à 10 m tiré d’un tree stand (placé à 3,5 m de haut)

Le tir d’un tree stand n’est donc pas obligatoire pour ceux qui auraient le vertige.

Tirs sur cibles mobiles
6 flèches sur un sanglier marchant (8 km/h) plein travers :

  • 3 à 8 m
  • 3 à 10 m

 Combien ça coute ?

Les personnes pouvant se présenter aux épreuves sont les adhérents à la FFCA à jour de cotisation, titulaires du permis de chasser et de l’attestation de formation obligatoire pour la pratique de la chasse à l’arc délivrée par les fédérations départementales des chasseurs.

La cotisation FFCA comprend l’inscription gratuite à une session pour l’année en cours. La deuxième inscription dans la même année est payante (10 euros).

Les titulaires du brevet niveau argent peuvent se représenter à une nouvelle session complète pour obtenir le niveau or.

Une même personne ne peut obtenir qu’une seule médaille d’argent et qu’une seule médaille d’or.

 Qui l’organise ?

Seules les associations affiliées à la FFCA peuvent organiser des épreuves du BCA.
L’organisation d’une session BCA consiste à :

  • Inscrire les candidats
  • Demander la tenue d’une session à la FFCA en mentionnant le nombre de participants et en proposant un lieu et une date
  • Assurer une préparation suffisante des candidats (stages, soirées à thèmes, sorties terrain, entraînements…) pour obtenir une taux de réussite de l’ordre de 75 %
  • Assurer la logistique locale pour l’accueil des participants et le passage des épreuves

Pour tout renseignement : contacter l’association de chasseur à l’arc (FFCA) locale ou contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.